Les expos du Bistrot

Parce que le Morvan est peuplé d'artistes, les murs du Bistrot sont un écho pour valoriser leur travail.

 

 

 

 

 

C'est au tour de Christine Lemaire de prendre place sur les murs du Bistrot, avec "ses petites natures". Scènes de campagne en fil de fer ou d'acier s'accrochant parfois à des objets du quotidien, "les petites natures" de Christine fourmillent de détails et se lisent comme des instants de poésie.

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez retrouver les libellules de Vanessa Damianthe début octobre à l'occasion des Rencontres annuelles de Bourgogne nature.

Si vous passez au Bistrot levez les yeux, suspendus au plafond, les oiseaux et poissons d'Isabelle Thiebaut vous émerveilleront.

"La nature en papier" s'accroche aussi aux murs du Bistrot, tantôt loups, chevaux ou papillons géants.

L'expo sera présente jusqu'à la fermeture du Bistrot fin novembre.

L'expo de Mathieu est démontée, vous pouvez suivre ses aventures sur son site ici.

"Quand Fogo renaît de ses cendres", ou comment l'art et l'architecture peuvent redynamiser intelligemment un territoire en déclin, photo-reportage de Mathieu Grosche, jusqu'au 30 septembre.

Faboluss a décroché ses toiles dédiées aux Nuits morvandelles, vous pouvez les retrouver à la galerie de Vézelay.

Premières parutions en 1990 grâce au magazine de bord d’air Afrique qui publie ses reportages sur le Bénin, le Togo et la Mauritanie. En 1991,ce sont les automobiles qui occuperont désormais le viseur de son Nikon. En 20 ans ses photos se sont étalées sur 10000 pages de magazines dédiés à l'automobile.

En 2009, retour aux sources pour Faboluss, avec une série d’images en noir et blanc sur le thème des Nuits morvandelles.

L'expo de Marianne a été démontée, mais vous pouvez la contacter si vous désirez vous procurer une de ses oeuvres. Marianne du Preÿ a installé en 2012 son atelier à Blismes en Morvan.

Elle est attirée par les arbres « survivants » : les vieux chênes tortueux, les oliviers hors d’âge, les jardins sauvages, les « queules » et les « trognes », tout un monde végétal apparemment fantastique mais parfaitement réel.
Ses dessins sont des oeuvres originales et uniques exécutées à la plume et l’encre de chine (noir, sépia, ou de couleurs), sur papier d’aquarelle, avec une expression très contrastée de l’ombre et la lumière, adoucie de lavis au pinceau. Ce sont des portraits d’ARtBRES !